Mairie de La Roche-Blanche 44522http://example.comen-gbTYPO3 NewsSun, 29 Nov 2020 19:57:03 +0100Sun, 29 Nov 2020 19:57:03 +0100TYPO3 EXT:newsnews-10039Fri, 27 Nov 2020 11:34:00 +0100L'Orpin/actualites/flux-rss/default-25625c0615VENTE A EMPORTERLe restaurant "l'Orpin" met en place la vente à emporter.

Du lundi au vendredi, commande avant 11h30.
Les repas se composent d'une entrée, d'un plat, de fromages et d'un dessert, l'ensemble accompagné de pain, pour 11.50€ (boisson en sus).
Les menus journaliers sont donnés sur la page Facebook de L'Orpin.

Le restaurant propose aussi des burgers maison le mardi soir à partir de 18h, et des pizzas le vendredi soir à partir de 19h (cartes sur le site Facebook).

Et pour les repas de fin d’année, l’Orpin prévoit des menus de fête à emporter (commandes avant le 20 /12 pour Noël et le 27/12 pour le 31 décembre), ainsi que des ventes de foie gras mi-cuit maison  et de saumon fumé maison :

Consulter le menu de Fêtes.

Réservations : 02.40.98.29.77  ou  06.98.18.03.73 ou lorpin@remove-this.orange.fr

]]>
news-10077Thu, 26 Nov 2020 11:09:11 +0100Le plan de déconfinement en trois étapes d'Emmanuel Macron/actualites/flux-rss/default-33229dd02aArticle de Franck Lemarc - Association des Maires de France - édition Maire info du 25/11/2020

Le chef de l’État a donné hier soir les grandes lignes d’un déconfinement qui va s’étaler sur plus de deux mois, c’est-à-dire jusqu’à début février – sauf reprise de l’épidémie. Mais un certain nombre de questions restent encore en suspens.

Première étape : samedi 28 novembre
Commerces. C’était ce que demandaient les commerçants : les commerces de proximité – ainsi que les services à domicile – vont pouvoir rouvrir dès samedi, sous un protocole sanitaire renforcé dont les règles ne sont pas officiellement connues. Il est cependant quasiment certain que la jauge sera fixée à un client pour 8 m². Les commerces pourront ouvrir jusqu’à 21 heures. 
Il apparaît logique que dès lors que les commerces de proximité pourront rouvrir, l’interdiction faite aux grandes surfaces de vendre un certain nombre de produits devrait tomber automatiquement. En revanche, on ignore à cette heure si le gouvernement va choisir de modifier aussi la jauge pour l’accès aux grandes surfaces, actuellement fixée à un client pour 4 m², afin d’unifier les règles. 
Autre interrogation : les magasins seront-ils systématiquement autorisés à ouvrir le dimanche pendant le mois de décembre ? Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, s’est prononcé sur ce sujet ce matin, lors d’une interview sur France inter : il s’est dit « favorable » à l’ouverture des commerces tous les dimanches jusqu’à Noël (soit quatre dimanches à compter du 29 novembre).  Mais il a déclaré que cela se ferait « sur demande des commerçants » dans le cadre « des fameux dimanches du maire » – les maires peuvent accorder 12 dimanches d’ouverture par an aux commerçants de leur commune, depuis la loi dite « Macron » du 6 août 2015. 
Sauf que ce n’est pas si simple, car la loi est très claire : « La liste des dimanches est arrêtée avant le 31 décembre, pour l’année suivante » (Code du travail, article L3132-26). Et si elle peut être modifiée en cours d’année, cela ne peut être que « au moins deux mois avant le premier dimanche concerné ». Donc, sauf à l’avoir décidé l’an dernier, les dimanches du maire ne sont pas applicables au mois de décembre de cette année.
Dans de nombreuses communes, la question doit être réglée – car il est fréquent que les maires autorisent des ouvertures dominicales les dimanches du mois de décembre. Pour les autres, on peut penser que le gouvernement permettra une souplesse pour permettre de déroger à la règle des deux mois – comme, du reste, cela avait été le cas au moment du décalage des soldes d’été. 
Dans tous les cas, il serait souhaitable que ces souplesses soient annoncées le plus vite possible, que ce soit par circulaire, par décret ou dans une ordonnance.

Culture. À partir de samedi, « les bibliothèques et archives » peuvent également rouvrir. Mais pas les théâtres, cinémas ou salles de concert.

Cultes. Le gouvernement va autoriser les cérémonies religieuses dans les lieux de culte à partir du même samedi 28 novembre, mais « dans la stricte limite de 30 personnes ». 

Déplacements. Attention, cette première étape ne signifie pas la levée du confinement : Il faudra « continuer à rester chez soi, à télétravailler quand c’est possible, à renoncer aux réunions privées, aux rassemblements familiaux, à tous les déplacements non nécessaires », a prévenu le chef de l’État. Les attestations de déplacement vont donc rester en vigueur. En revanche, la règle du « une heure, un kilomètre de chez soi » sera supprimée dès samedi, et remplacée par « trois heures, vingt kilomètres ». 

Activités extra-scolaires. Elles seront à nouveau autorisées dès samedi, mais uniquement en plein air. Autrement dit, un match de football pourra avoir lieu dans le cadre d’une activité extrascolaire, mais pas un cours au conservatoire, par exemple. 

Deuxième étape : mardi 15 décembre
Sous réserve que les chiffres continuent d’ici de s’orienter à la baisse, et que le pays arrive à cette date « autour de 5 000 contaminations par jour », le 15 décembre marquera la levée du confinement et la fin des autorisations de déplacement.

Couvre-feu. La fin des attestations ne signifie pas la fin de toute restriction : à partir du 15 décembre, un couvre-feu sera remis en place « partout sur le territoire », de 21 h à 7 h du matin (et non plus 6 h comme c’était le cas en octobre). Ce couvre-feu sera uniquement levé les soirs de réveillon, les 24 et 31 décembre.

Culture. Principale évolution à cette date, outre la fin des attestations : les « cinémas, théâtres, musées » pourront rouvrir. Emmanuel Macron ne les a pas citées, mais on peut supposer que les salles de concert le pourront également, du moins celles où le public est assis. Le gouvernement semble avoir décidé, finalement, d’accepter une revendication des acteurs de la culture, soutenus, en octobre, par leur ministre de tutelle, Roselyne Bachelot, alors sans succès : le fait d’avoir un billet de cinéma ou de théâtre devrait permettre de passer outre le couvre-feu. C’est ce que l’on peut comprendre de la phrase du chef de l’État : « Un système d’horodatage permettra d’organiser les représentations en fin de journée. »

Rassemblements.  Pendant cette période intermédiaire, les grands rassemblements resteront interdits, les parcs d’attraction et d’exposition resteront fermés, ainsi que « les événements festifs dans les salles à louer ». Pas question donc, pour une commune, de prêter une salle municipale pour l’organisation d’une fête familiale ou pour les réveillons. 

Bars et restaurants. Les bars et restaurants ne rouvriront pas le 15 décembre, pas plus que les discothèques ou les salles de sport.

Activités extrascolaires. Elles seront, elles, de nouveau autorisées y compris en lieu clos lors de la deuxième étape.

Sports d’hiver. Bien que la « concertation avec les professionnels et les élus locaux » soit toujours en cours, le chef de l’État n’a guère laissé d’espoir aux communes de montagne : les stations de ski ne pourront pas rouvrir pour les vacances de Noël. « Il me semble impossible d’envisager une ouverture pour les fêtes et bien préférable de privilégier une réouverture courant janvier dans de bonnes conditions », a précisé Emmanuel Macron.

Troisième étape : mercredi 20 janvier
Ce n’est que le 20 janvier que la vie pourrait reprendre un cours à peu près normal. Là encore, sous réserve que les chiffres ne repartent pas à la hausse, les « restaurants et salles de sport » pourront rouvrir – le président de la République n’a pas cité les bars, mais on peut supposer qu’ils seront concernés. Qu’en sera-t-il, en revanche, des discothèques, qui n’ont jamais pu rouvrir depuis le mois de mars ? [Mise à jour à 14 h : au sortir du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement a précisé que ce n'était pas un oubli ; les bars n'ouvriront pas forcément à la même date que les restaurants.]
C’est à la même date que les lycées pourront également reprendre un fonctionnement normal, c’est-à-dire avec des classes complètes. Les étudiants, eux, devront patienter encore un peu pour pouvoir reprendre le chemin des amphis : ce n’est que « 15 jours plus tard », soit autour du 10 février, que les universités pourront rouvrir. 
Toutes ces annonces vont être précisées dès demain lors d’une conférence de presse du Premier ministre, Jean Castex. Mais il faudra, comme on s’y est habitué depuis le mois de mars, attendre la parution du décret (vendredi ou samedi) pour avoir tous les détails du nouveau dispositif. 

]]>news-10034Mon, 09 Nov 2020 16:56:29 +0100Renforcement des mesures de biosécurité/actualites/flux-rss/default-eeb2f48743Lutte contre l'influenza aviaire dans les basses coursRelèvement du niveau de risque de "modéré" à "élevé"

Depuis la confirmation en octobre des premiers cas positifs dans l'avifaune sauvage au virus influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 aux Pays-Bas, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croître en Europe. Des foyers d'IAHP en élevages ont également été confirmés aux Pays-Bas, mais aussi au Royaume-Uni. Tous les cas (en dehors du cas britannique) sont situés en bordure des mers du Nord et baltique, ce qui est cohérent avec un couloir de migration.

Face à cette situation, par arrêté ministériel publié au Journal Officiel du 5 novembre 2020, le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a décidé de relever le niveau de risque de "modéré" à "élevé" dans les départements situés dans les deux principaux couloirs migratoires traversant le territoire. En conséquence, l’ensemble du département de la Loire Atlantique est dorénavant classé à un niveau de risque « élevé ».

Cette évolution du niveau de risque induit la claustration ou la mise sous filets des oiseaux, l’interdiction de rassemblements d’oiseaux, d’utilisation des appelants ou de lâcher de gibier à plumes sur l’ensemble du département.

Les élevages professionnels peuvent obtenir des dérogations après visite vétérinaire. Ils sont informés par leur groupement ou par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP).

En revanche les élevages non-commerciaux, c’est-à-dire les basses cours détenues par les particuliers, doivent être confinés dans un bâtiment ou protégés par la pose de filets permettant d'empêcher tout contact entre les volailles et les oiseaux sauvages.

Afin d'aider les détenteurs dans cette mise en place, un flyer édité par le Ministère chargé de l’agriculture, et toujours d’actualité, reprend l'ensemble de leurs obligations :
FLYER

La mise en œuvre de ces mesures est essentielle pour éviter l'installation et/ou la propagation de ce virus sur notre territoire et protéger les élevages contre le risque qu'il représente. Ce virus est en effet susceptible d’entraîner de fortes mortalités des volailles d’élevages, avec de lourdes conséquences économiques tant directes qu’indirectes (arrêt des exportations).


La Direction départementale de la protection des populations / Services Vétérinaires Santé et Protection Animales
ddpp-sv-spa@remove-this.loire-atlantique.gouv.fr
02 40 08 87 09

]]>
news-9201Mon, 09 Nov 2020 15:27:00 +0100Biblio'fil/actualites/flux-rss/default-60e16fe6b1Retour du Biblio'drive dans 10 bibliothèques du Pays d'AncenisJeudi 12 novembre, le Biblio’drive est de retour dans dix bibliothèques du réseau Biblio’fil : Ancenis-Saint-Géréon, Ingrandes-Le Fresne sur Loire, Joué-sur Erdre, Mésanger, Le Cellier, Ligné, Oudon, Loireauxence (Varades), Riaillé et Vallons-de-l’Erdre (Saint-Mars-la-Jaille). Le point sur le fonctionnement :

« Les 27 bibliothèques ne peuvent rouvrir mais nous souhaitions conserver un accès pour tous à la culture, sur l’ensemble du territoire » indique Nadine You, vice-présidente en charge de l’Animation et des solidarités. Et pour maintenir l’action culturelle en direction des élèves du territoire, les bibliothécaires se déplaceront dans les écoles le temps d’une animation.

Retour du Biblio’drive
1/ Réservation possible jusqu’à huit documents (par carte) dans l’une des dix bibliothèques rouvertes* :
- En ligne sur www.bibliofil.pays-ancenis.com, en se connectant sur son espace personnel

- Par mail bibliofil@remove-this.pays-ancenis.com

- Par téléphone du mardi au vendredi de 10h à 13h :

Médiathèque d’Ancenis-Saint-Géréon : 02 40 83 22 30
Bibliothèque d’Ingrandes-le Fresne sur Loire : 02 40 98 33 89
Bibliothèque de Joué-sur Erdre : 02 40 72 39 77
Bibliothèque de Mésanger : 02 40 96 86 87
Médiathèque du Cellier : 02 40 25 44 82
Bibliothèque de Ligné : 02 51 12 26 11
Bibliothèque d’Oudon : 02 40 83 61 95
Bibliothèque de Loireauxence (Varades) : 02 40 98 33 89
Bibliothèque de Riaillé : 02 40 97 85 92
Bibliothèque de Vallons-de-l’Erdre (Saint-Mars-la-Jaille) : 02 40 97 37 26

2/ Une fois le mail ou l’appel téléphonique de confirmation reçu, il suffit de prendre rendez-vous pour récupérer les documents par mail ou par téléphone les mardis et vendredis de 10h à 13h.

3/ Les retraits des documents, quant à eux sont possibles sur rendez-vous, aux horaires d’ouverture des bibliothèques :

BibliothèqueMardiMercrediJeudiVendrediSamedi
Ancenis-Saint-Géréon 14h-18h10h-13h14h-19h14h-17h
Ingrandes-Le-Fresne-Sur-Loire 14h-18h30   
Joué-Sur-Erdre 9h30-12h30   
Mésanger 15h-18h30  10h-12h30
Le Cellier 10h-13h/14h-18h30  10h-13h
Ligné 10h-13h/14h-18h30  10h-13h
Oudon16h-18h   10h-13h
Loireauxence (Varades) 14h-18h 16h-19h10h-13h/14h30-17h
Riaillé 14h-18h  10h-13h
Vallons de L'Erdre (Saint-Mars-La-Jaille) 10h-12h/14h-18h  

10h-13h

 

Le jour du rendez-vous préalablement fixé, les habitants sont invités à se rendre seul, avec un masque, un sac, une attestation de déplacement dérogatoire avec la 2ème case cochée « Déplacements pour effectuer […] le retrait de commande » et en respectant les gestes barrières.


Les retours de documents
Comment rendre ses documents empruntés ?
Il suffit de les déposer dans les boîtes de retour disponibles à l’extérieur des bibliothèques (sauf pour Ingrandes-Le-Fresne-sur-Loire, retour à la bibliothèque aux heures d’ouverture). Les boîtes de retour seront accessibles du mardi au vendredi de 10h à 17h30 et le samedi de 10h à 12h30. Les habitants sont invités à prendre les précautions sanitaires nécessaires (masque, gel hydroalcoolique…) lors du retour des documents et de venir avec une attestation de déplacement dérogatoire avec la 2ème case cochée « Déplacements pour effectuer […] le retrait de commande ». Avant d’être remis en circulation, tous les documents rendus seront mis en quarantaine pendant trois jours.


Les animations à l’arrêt
Pour rappel, en dehors des rendez-vous Biblio’drive, l’accès à la bibliothèque reste pour le moment impossible. Toutes les activités sont suspendues.
L’ensemble des mesures peuvent évoluer en fonction de la situation sanitaire.


*Les autres bibliothèques restent fermées.


Toutes les infos sur www.bibliofil.pays-ancenis.com
www.facebook.com/bibliofilpaysancenis

]]>
news-9898Mon, 02 Nov 2020 16:13:00 +0100Recensement citoyen et JDC/actualites/flux-rss/default-a3dd273d54Pendant le confinementTout jeune de 16 ans, doit se faire recenser dans les 3 mois suivant son anniversaire.

Cette démarche peut se faire en mairie : il faut venir avec une pièce d'identité et le livret de famille (le jeune peut se faire représenter par un de ses parents)

ou en ligne, sur www.service-public.fr rubrique "papiers-citoyenneté" puis "recensement JDC et service national".

La mairie fournit ensuite une attestation de recensement.

Vers 17ans1/4, le jeune est convoqué à sa JDC (Journée Défense et Citoyenneté). Mais actuellement, toutes les journées défense et citoyenneté (JDC) sont annulées dès lundi 2 novembre et au moins jusqu’à la fin du confinement.

En attendant, vous pouvez vous connecter à votre espace majdc.fr pour connaître l'actualité de votre CSN. 

 

Ci-dessous, un lien vers une fiche établit par le Centre du Service National de Rennes, qui explique notamment la JDC depuis le COVID 19

JDC - Flash info septembre 2020

 

Plus d'info sur majdc.fr   et en contactant le CSN de Rennes : csn-rennes.sec.fct@remove-this.intradef.gouv.fr / Tel : 09.70.84.51.51

]]>
news-9999Mon, 02 Nov 2020 15:46:22 +0100Suspension de l'activité de la pêche pendant le confinement/actualites/flux-rss/default-9ab0e58aeeCommuniqué de la Fédération Nationale pour la Pêche en France du 30 octobre 2020Les annonces du Président de la République et du Premier Ministre confirment la mise en place d’un confinement national en vue de lutter contre la propagation de la Covid-19.
Si la pêche n’est pas interdite, elle est néanmoins largement impactée.
 
Le décret paru le 30/10/2020 a sérieusement réduit et encadré la liberté de se déplacer, le tout avec une verbalisation possible pour les contrevenants.
 
Il indique en son article 4 que :
« Tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence est interdit à l'exception des déplacements pour les motifs suivants en évitant tout regroupement de personnes : …/…
6° Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes…
 
Nous vous invitons le cas échéant à consulter le site du gouvernement pour de plus amples renseignements : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
 
Par conséquent, l'activité de pêche doit être suspendue dès lors qu’elle ne rentre pas dans ce cadre.
 
Nous vous rappelons que :
 
- la Fédération nationale pour la pêche en France n’a pas la compétence d’interdire ou d’autoriser la pêche,
 
- le Préfet peut prendre toutes dispositions qu’il estime utiles au regard de l’objectif de cette réglementation.
 
- que seul l’Agent verbalisateur peut, le cas échéant, apprécier l’opportunité de dresser un constat d’infraction.
 
ENSEMBLE RESPECTONS SCRUPULEUSEMENT LES CONSIGNES DE SANTE PUBLIQUE.


NB : L' Amicale des Pêcheurs Anceniens ne prendra aucune responsabilité, pour les pêcheurs qui voudront s'aventurer à la pêche tant que la situation
ne sera pas éclaircie, et que la verbalisation reste à l'opportunité de l'agent verbalisateur. Le président

 

]]>
news-9860Thu, 01 Oct 2020 10:14:31 +0200Recrutement de familles d'accueil thérapeutique/actualites/flux-rss/default-ab9183139aCHS de Blain

Le Centre Hospitalier Spécialisé de Blain recrute des familles d'accueil thérapeutique afin d'étoffer son offre de soins.

Le travail d'une famille d'accueil consiste à accueillir à son domicile un patient adulte stabilisé sur le plan psychiatrique, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Les patients placés en famille d'accueil sont suffisamment stabilisés pour ne plus relever d'une hospitalisation en psychiatrie mais nécessitent un cadre contenant et sécurisant, un accompagnement au quotidien.

Les familles d'accueil bénéficient d'un soutien très rapproché par une équipe pluridisciplinaire (médecin psychiatre, psychologue, infirmier...). Nos patients sont suivis par les dispositifs habituels de psychiatrie (consultations, hospitalisations de jour, ...).

Les familles d'accueil sont employées par le CHS de Blain sous contrat de droit public, avec une rémunération, des formations continues et des droits à congés.

Plus de renseignements et contact en consultant cette plaquette.

]]>
news-8970Tue, 03 Mar 2020 15:09:40 +0100/actualites/flux-rss/1dfde6bd46528afe0b5d0a34cf1fb5d9news-6363Thu, 07 Feb 2019 16:25:13 +0100Plateforme d'offres d'emploi/actualites/flux-rss/plateforme-doffres-demploisur le Pays d'AncenisPays d’Ancenis : tous les secteurs recrutent !

A la recherche d’un emploi à côté de chez vous dans l’industrie, l’hôtellerie/restauration, l’agro-alimentaire, les services... ? Une seule solution : accédez à emploi.pays-ancenis.com.


Créé et géré par la Communauté de communes du Pays d’Ancenis depuis fin janvier 2018, ce site permet de recenser toutes les offres d’emploi du territoire sur un seul et même support. Il s’adresse à la fois aux demandeurs d’emploi mais également aux étudiants et salariés en proposant des offres d’emploi mais aussi des offres de stage ou d’alternance. Grâce à une recherche simple et rapide, chaque habitant du territoire peut trouver l’offre qui lui correspond ou créer des alertes par mail.
N’hésitez plus et rendez-vous sur http://emploi.pays-ancenis.com !


Communauté de communes du Pays d’Ancenis (COMPA)
Quartier Rohan – Centre administratif les Ursulines – 44156 Ancenis-Saint-Géréon Cedex
Tél : 02 40 96 31 89 – www.pays-ancenis.com ou sur facebook (Compa44150)

 

]]>
news-4103Wed, 03 Jan 2018 15:48:49 +0100Assainissement collectif/actualites/flux-rss/assainissement-collectifNouveau prestataireDepuis le 1er janvier 2018, l'exploitant en charge de l'assainissement collectif de la commune est la SAUR (en remplacement de VEOLIA).

A compter de cette date, pour toute demande concernant :

 
Vous pouvez contacter le service client au 02.44.68.20.00 
du Lundi au vendredi de 8h à 19h et du Samedi de 8h à 13h.

 

]]>
news-2206Wed, 12 Oct 2016 15:53:32 +0200Titrehttp://www.pays-ancenis.comfdsfsd fjdskm fjdsklm fjsd fjdsklm fjsdkq fjsdkf sdjfksd mjfsdklm fjsdkm fjksd mfjdsk jkl jdskl mfjsdklmgsfqklmf dsjqkmf dsj

fd jskqm fjdsk fjdsqsdjk mjdskqlm fjdskm fsdjkml fdjsqkl

lien

lien www.pays-ancenis.com

lien email@remove-this.free.Fr

]]>
news-1574Wed, 18 May 2016 13:08:00 +0200Erdre et Loire Initiatives (ELI) développe ses compétences dans le secteur de la petite enfance/actualites/flux-rss/erdre-et-loire-initiatives-eli-developpe-ses-competences-dans-le-secteur-de-la-petite-enfanceErdre et Loire Initiatives est une association du Pays d’Ancenis qui a pour mission l’accueil, l’accompagnement et la mise en emploi de personnes demandeurs d’emploi résidant sur le territoire. En 2016, ELI s’est donné pour objectif de développer la formation sur la thématique de « l’animation périscolaire » pour ses salariés en parcours d’insertion. Vous souhaitez travailler dans la petite enfance, n'hésitez pas !Dans le cadre de son activité de mise à disposition de personnel, ELI a développé son offre de service auprès des collectivités locales en proposant du personnel sur les Temps d’Animation Périscolaire (accueil périscolaire, temps d’animation), ce qui permet aux communes de pouvoir répondre à des besoins ponctuels de remplacements de personnel, de renforcement des équipes en place.

Afin de répondre aux exigences des collectivités sur les postes d’animateurs, ELI s’est engagé à former son personnel au métier d’ANIMATEUR. Une 1ère session s’est déroulée au mois d’Avril pour 6 salariés, les objectifs visés sont :

Une 2ème session se déroulera sur le 2ème semestre pour une 12zaine de salariés.

Cette formation est une étape qui peut permettre l’émergence d’un projet  de formation BAFA, une qualification souvent exigée par les communes afin de répondre à leurs obligations légales d’encadrement de jeunes enfants.

En 2015, 11 communes ont fait appel à nos salariés, pour une réalisation de plus 6000 heures de travail.

Nous travaillons déjà à l’anticipation de la rentrée scolaire 2015/2016 :

]]>