Histoire

Arrivée de Mésanger
Arrivée de La Rouxière
Arrivée de Saint-Herblon
Centre du Pays
Rue Principale
L'église et la place

La commune de LA ROCHE-BLANCHE est née officiellement le 1er Janvier 1951.

Elle était auparavant une section de la commune de SAINT-HERBLON.

Elle avait alors à sa tête un adjoint spécial chargé principalement de l'état civil et aussi de quelques tâches administratives sous l'autorité du Maire. Depuis 1945, c'était M. Alexandre BERNARD qui assurait ces fonctions. Le Maire était depuis 1947 Mr Robert PASGRIMAUD, de SAINT-HERBLON. C'est sous leur impulsion que fut mis en route le processus qui, après bien des démarches auprès des administrations, devait nous conduire à l'autonomie, aboutissement aussi d'une fronde des habitants de LA ROCHE-BLANCHE, vieille de plus de cinquante ans.

Ce qu'il faut dire, c'est que LA ROCHE-BLANCHE et SAINT-HERBLON élisaient séparément leurs conseillers municipaux. Ils étaient au nombre de 12 pour SAINT-HERBLON et seulement 5 pour LA ROCHE-BLANCHE, donc très minoritaires, ce qui à l'époque était la cause de quelques tensions parfois fondées, nos représentants n'obtenant pas toujours l'engagement de travaux qui leur paraissaient réalisables, ou la prise en compte de demandes d'assistance, nombreuses en ces temps où des groupes entiers de population n'avaient pas de couverture sociale. Ils avaient alors l'impression désagréable d'être sous tutelle et moins bien servis, confortés qu'ils étaient en cette idée par l'avis d'une large majorité de nos concitoyens.

Ainsi donc, le 5 Août 1950, un arrêté préfectoral élevait LA ROCHE-BLANCHE au rang de commune et fixait à 13 le nombre des conseillers municipaux à élire les dimanches 19 ou 26 Décembre.

Une seule liste se présenta et fut élue entièrement au premier tour, composée de :

BERTHELOT Joseph - 36 ans
HARDY Joseph - 40 ans
AVRIL Jean-Baptiste - 54 ans
BERNARD Alexandre - 43 ans
BRICAUD Emmanuel - 42 ans
BOGARD Louis - 29 ans
RENOU Emile - 40 ans
BEZIAU Joseph - 25 ans
COGNE Joseph - 35 ans
BRICAUD Jean - 30 ans
LEBLANC Louis - 52 ans
BRICAUD Donatien - 45 ans
ROUGET Jean - 59 ans

L'élection du Maire et de l'adjoint a eu lieu le 1er Janvier 1951. M. Alexandre BERNARD devenait le 1er Maire de LA ROCHE-BLANCHE et Joseph BERTHELOT son adjoint. L'un et l'autre devaient le rester jusqu'en 1971.Depuis 1951, notre jeune commune, qui reste très attachée à son indépendance a toujours entretenu avec sa soeur de SAINT-HERBLON les meilleures relations, ce dont les responsables ne peuvent que se féliciter.

Les Maires qui ont eu successivement en charge la commune:

Alexandre
BERNARD
1951
Louis
BOGARD
1971
Joël
LEROUX
1989
Paul
MARTIN
1995
Jacques
PRAUD
2014

Le Logo

A l'occasion de ses 50 ans, la commune a souhaité mettre en image son identité.
Les Roche-Blanchais(es) ont été sollicités pour proposer un LOGO.

Les projets ont été très variés : selon sa sensibilité, ses goûts et  son talent, chaque participant nous a fait partager l'idée qu'il avait de sa commune.

De nombreux projets ont été présentés, et le LOGO retenu a été celui proposé par Christian CORBIN.

Pourquoi cette inspiration de forme?

Une constatation: le développement industriel du tertiaire sur notre cité-mère d'Ancenis.
Il est certain que topographiquement nous y descendons, mais nous y "montons" pour l'emploi et tous les achats dans les commerces spécialisés. D'où cet élancement Nord-Sud du logo.
La base du logo est constituée de la première travée du pont d'Ancenis. Le hauban du pont suspendu indique la direction de La Roche Blanche. Le cercle blanc peut être considéré comme un soleil levant sur le fleuve royal, mais il représente bien certainement une roche blanche. La pile du pont avec ses 4 barreaux représente les anciennes barrières en bois pour entrer dans les champs: en 1951, je pense qu'il y en avait beaucoup.

Voici les idées de la naissance de ce logo.

Christian CORBIN

Quelques logos proposés par les habitants:

Le Blason

Blason

Créé en 2001, lors d’un concours organisé pour le cinquantenaire de  la commune, ce blason a été conçu par Didier PONTREAU, selon les conventions et les règles de l’art héraldique


Description héraldique du blason :

 « D'argent au chevron de sinople, accompagné en chef de deux mouchetures d'hermine et en pointe d’une chapelle d’argente ouverte à la toiture de sable, au chef échiqueté de gueule et d’argent, à la filière d’azur »  (Didier Pontreau)   (Voir lexique héraldique pour mots sur fond jaune)

♦  Les hermines évoquent l’appartenance à la Bretagne historique.

♦  Les  Armes de la Seigneurie de Vair    (reprises par la cour du château de Fromont,  commune de Saint-Herblon)    rappellent  que  La Roche-Blanche a fait partie de Saint-Herblon jusqu’en 1951.

♦  Le chevron vert  rappelle  que  la Roche-Blanche se trouve sur une hauteur  (le point entre la Justice  et le Bois d’Amont  est  le deuxième sommet  de Loire-Atlantique avec 84 m)

♦  La filière bleue rappelle que la commune est presque entièrement entourée de ruisseaux (ruisseau de Saugères, ruisseau de Pied-Bercy, ruisseau de Grée (ou de Pouillé) et le ruisseau du Pas Aubry.

♦  La Chapelle Saint Michel est un des principaux monuments de La Roche-Blanche

♦  Et enfin, le fond blanc du blason rappelle … La Roche-Blanche !

Vous pouvez admirer une belle reproduction de ce blason, sculpté par Jean-Claude TIGER dans la salle du Conseil de la MAIRIE.

 

 

 

LEXIQUE héraldique :

argent:couleur blanche       gueule:couleur rouge
azur:couleur bleuepointe:en bas
chef:en hautsable:couleur noire
échiqueté:formé de carreauxsinople: couleur verte
filière:bordure